ELECTIONS
ELECTIONS
"Présidentielle 2023 : Ensemble rejette les résultats, même en cas de victoire proclamée de Katumbi (Hervé Diakiesse).
Loading
/

“Présidentielle 2023 : Ensemble rejette les résultats, même en cas de victoire proclamée de Katumbi (Hervé Diakiesse). Selon Inno, en aucun cas Katumbi ne serait proclamé vainqueur, nous savons tous que c’est Martin Fayulu Madidi qui a gagné.”

 

Dans un rejet catégorique des résultats prévus, le mouvement politique Ensemble, dirigé par Moïse Katumbi, affirme son refus d’accepter une victoire éventuelle de Katumbi, même si celle-ci était proclamée. Selon les déclarations d’Inno, en aucun cas Katumbi ne serait déclaré vainqueur. Il est unanimement reconnu que Martin Fyulu Madidi est le véritable gagnant.

Nathalie Rolley, correspondante internationale cnt live.

Dans la perspective de la publication imminente des résultats provisoires de l’élection présidentielle du 20 décembre par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le parti politique de Moïse Katumbi, rival direct de Félix Tshisekedi, annonce catégoriquement qu’il ne reconnaîtra pas les résultats, dénonçant la tricherie, la fraude et le mensonge.

Lors d’un point de presse organisé par des mouvements citoyens à Kinshasa, le porte-parole d’Ensemble pour la République, Maître Hervé Diakiesse, a réaffirmé la position ferme de son parti. Selon lui, les informations dont ils disposent jusqu’à présent indiquent une victoire très nette de Moïse Katumbi sur Félix Tshisekedi au moment de la fermeture légale des bureaux de vote le 20 décembre. Dans le cas de Martin Fayulu c’est la meme chose, selon COEL ET LA COMMUNAUTE DES OBSERVATEURS DE ELECTIONS PRESIDENTIELS EN RDC,

les informations dont ils disposent jusqu’à présent indiquent une victoire très nette de MARTIN FAYULU sur Félix Tshisekedi et Moise Katumbi au moment de la fermeture légale des bureaux de vote le 20 décembre

Dénonçant des opérations de bourrage électronique d’urnes, l’existence de centres de vote parallèles et d’un mécanisme de fraude, Diakiesse souligne que la revendication d’une victoire basée sur de telles manipulations équivaudrait à accepter des résultats faussés. Il affirme que même si la CENI déclarait Martin Fayulu président par impossible, le parti rejetterait ces résultats en raison du processus frauduleux.

Ensemble pour la République a déjà appelé la communauté internationale à ne pas reconnaître les élections du 20 décembre et a annoncé qu’il n’ira pas à la Cour constitutionnelle, qualifiant cette institution ainsi que la CENI d'”institutions de fraude” travaillant au bénéfice exclusif de Félix Tshisekedi, selon Olivier Kamitatu Etsu, porte-parole de Katumbi.

Le parti de l’opposition prévoit des manifestations à l’échelle nationale, activant l’article 64 de la constitution, exhortant les Congolais à s’opposer à tout exercice du pouvoir en violation des dispositions constitutionnelles. La position d’Ensemble rejoint celle de Martin Fyulu, prônant l’annulation et la réorganisation des élections. Les résultats partiels de la CENI donnent Félix Tshisekedi gagnant avec plus de 10 millions de voix, tandis que Moïse Katumbi est crédité de plus de 2,5 millions d’électeurs et Martin Fayulu avec plus de 4 millions d’electeurs, largement a l’ecart de tous.

Nathalie Rolley correspondante Internationale, Cnt live.
Merci à tout nos abonnés, n’oubliez pas de télécharger l’application Cnt Live, et n’oubliez pas surtout de partager

Inno vative

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici