Les chefs coutumiers et traditionnels  du Conseil supérieur de l’autorité  traditionnelle et coutumière de la République démocratique du Congo(CONATC), en collaboration avec Mondadi’s world foundation, ont lancé vendredi un ultimatum au Rwanda  de retirer ses militaires  et «ses complices» des terres congolaises avant le 30 juin  2022, date de l’indépendance de la RDC.

Le président de cette structure, sa majesté Mfumu Difima Ntinu, l’a déclaré, au cours d’une marche pacifique organisée de la  gare centrale, en passant par le Quartier Général de la MONUSCO, où les autorités traditionnelles ont déposé leur mémorandum, ainsi qu’à l’ambassade du Rwanda, de Belgique et au Palais de la nation.

Le conseiller principal du Chef de l’Etat en charge de la culture, Abée Tshilombo, qui a réceptionné le mémo,  a  assuré aux chefs coutumiers, de le  transmettre au Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

«Trop, c’est trop. Le sang des Congolais a atteint le niveau le plus macabre de l’humanité», a déclaré le président de la CONATC, avant de solliciter auprès du Président de la RDC, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo,  de les accompagner dans cet ultime défi ancestral pour le bien-être des populations et   la sauvegarde de l’intégrité des terres car, a-t-il ajouté,  la vie du pays en dépend.

A ce propos, ils ont pris à témoin toute la communauté internationale spécialement la MONUSCO pour ce qui  adviendra.

Avec le préavis Zéro en main, Sa Majesté Mfumu Difima a demandé à toutes les autorités coutumières et traditionnelles ainsi qu’à toutes  les forces d’auto-défense coutumières et ancestrales à se tenir prêt pour un combat ultime.

CONATC  salue la collaboration belgo-congolaise

Devant l’ambassade de Belgique, le président de la CONATC a salué la collaboration et la volonté de la Belgique et de la RDC  de résoudre le litige douloureux  lié à l’assassinat des martyrs de la RDC, à savoir : Lumumba, Mpolo et Okito. Il est satisfait du retour de la relique  Patrice-Emery Lumumba.

Il a à cet effet  demandé l’implication personnelle du Président de la RDC et du Roi de la Belgique pour l’identification du vrai  lieu de crime et de la fosse commune où les trois corps ont été enterrés aux fins de les exhumer pour organiser des cérémonies coutumières appropriées.

Sa Majesté Mfumu Difima a également demandé au Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, d’exiger des cérémonies coutumières congolaises en Belgique ou ailleurs avant la remise des œuvres  immémoriales détenues dans les différents Musées de la Belgique et d’ailleurs  notamment à Rome.

Écouter avec Nathalie Rolley

[cpm-player skin=”bar-skin” width=”100%” playlist=”true” type=”audio”] [cpm-item file=”https://cntlive.com/wp-content/uploads/2022/06/17039083_1656104988.ogg”]17039083_1656104988[/cpm-item] [/cpm-player]

CNTLIVE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici