CNTLIVE AUDIO
CNTLIVE AUDIO
Kinshasa : Une correspondance plutôt énigmatique de Ngobila à Peter Kazadi pour solliciter la levée de sa suspension.
Loading
/

Un document, dont l’authenticité n’est pas pleinement garantie, a été transmis à la rédaction de CNTLIVE par les canaux officiels en soirée ce jeudi 25 janvier. Malgré les vérifications d’usage, les entourages des personnes impliquées (le Ministre de l’Intérieur et le gouverneur de la ville) ont fourni des informations contradictoires et hésitantes concernant le seul et unique document en question.

Dans cette correspondance datée du 19 janvier dernier, adressée au Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, de la Sécurité et des Affaires coutumières, Peter Kazadi Kankonde, le gouverneur suspendu de la province de Kinshasa, Gentiny Ngobila, implore la levée de la sanction qui pèse sur lui. En somme, le gouverneur “intraitable” de la capitale présente des excuses auprès du Vice-Premier ministre de l’Intérieur.

Dans sa lettre, Gentiny Ngobila évoque d’abord les accusations infondées portées à son encontre. Il déclare : “Toutes les accusations contenues dans le communiqué de presse de la CENI, telles que fraude, vandalisme de matériel électoral et détention illégale de DEV, sont fausses. La CENI ne dispose d’aucune preuve matérielle étayant ces allégations contre ma personne. Je n’ai jamais organisé de fraude, car je suis apprécié par la population de la ville de Kinshasa, en particulier celle de la circonscription de Funa”.

Il poursuit en soulignant son rôle en tant que gouverneur dans la protection du matériel électoral de la CENI : “En ma qualité de gouverneur, comment aurais-je vandalisé les équipements de la CENI alors que je suis tenu de les protéger et d’apporter mon soutien en termes de sécurité à ladite institution ? L’accusation selon laquelle je disposais d’un dispositif électronique de vote relève uniquement des manœuvres de ceux qui continuent de me combattre politiquement. Qui aurait pu me fournir ce DEV, et dans quel but ?” s’interroge Gentiny Ngobila Mbaka.

Avant de conclure sa lettre, il fait amende honorable : “Excellence Monsieur le Vice-Premier ministre, je fais face à des individus qui n’ont aucun intérêt pour le développement et l’avancement de la ville province de Kinshasa. Ils ne cesseront jamais de m’accuser dès qu’ils en auront l’occasion… Je sollicite la levée de la mesure contenue dans le message télégramme du 11 janvier 2024 afin de me permettre de continuer à guider le destin de la ville jusqu’à la fin de mon mandat”.

Il est à rappeler que le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Peter Kazadi, avait pris des mesures conservatoires sur la base des accusations portées contre certains gouverneurs, dont celui de Kinshasa, de l’Équateur et de la Mongala, en confiant l’intérim aux vice-gouverneurs en attendant une clarification de toutes les allégations de fraude et de vandalisme.

Inno vative

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici