L’invitation de Kadima à Kabila provoque l’ire du FCC.

    0
    214
    ELECTIONS
    ELECTIONS
    L’invitation de Kadima à Kabila provoque l’ire du FCC.
    Loading
    /

    Les réactions ne cessent de se multiplier depuis que le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a invité le sénateur à vie Joseph Kabila Kabangais à participer aux échanges sur le processus électoral. Les partisans de Kabila, furieux, s’en prennent violemment au chef de la CENI sur les réseaux sociaux.

    Nathalie Rolley correspondante internationale Cnt Live.

    Denis Kadima pousse son audace beaucoup trop loin, réagissent les partisans du Front commun pour le Congo (FCC). Dans le cadre de ses consultations avec les principaux acteurs de l’opposition politique, entamées depuis le 30 juin dernier, Kadima souhaite rencontrer Joseph Kabila. Il veut discuter avec l’ancien président de la République honoraire et lui donner des garanties concernant le processus électoral. L’invitation adressée à l’ancien président de la République, sénateur à vie, Joseph Kabila, ne précise ni le jour, ni le lieu, ni la date de cette rencontre sollicitée : ” … Je souhaite par la présente solliciter une rencontre avec vous. En cas d’accord de votre part, le lieu et la date de la rencontre seront convenus ultérieurement”, écrit le président de la CENI à l’autorité morale du Front commun pour le Congo dans une correspondance datée du 1ᵉʳ juillet 2023 et qui porte l’accusé de réception du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD). India Omari, membre du FCC, a été la première à critiquer violemment Denis Kadima Kazadi. Il qualifie l’initiative de Kadima de vaste blague : “Cher ami Kadima, le président Kabila est au-dessus de tes blagues. La seule personne habilitée à engager le FCC est le président Raymond Tshibanda. Et s’il s’agit du PPRD, c’est Emmanuel Ramazani Shadary. Le FCC ne reconnaît pas ta légitimité en tant que président de la CENI. Tu es arrivé là par des moyens fortuits”, a tonné l’ancien directeur général adjoint de l’Office de gestion du fret multimodal (Ogefrem).

    La colère s’est emparée de toute la famille politique de Joseph Kabila, qui dénonce également un vice de forme dans la procédure d’envoi du courrier à Kabila. Ferdinand Kamberé, secrétaire général du PPRD, s’oppose à cette démarche de Denis Kadima, estimant que ce dernier n’a pas la qualité pour convoquer une telle réunion : “Joseph Kabila ne doit pas répondre à l’invitation de Denis Kadima. Il n’a pas la légitimité pour inviter Kabila. La correspondance aurait dû être adressée à Raymond Tshibanda et non à Kabila”, a indiqué l’ancien ministre congolais de l’Emploi, du Travail et de la Prévoyance sociale. Une autre explosion de colère vient du kabiliste Gravel Diinganga, ambassadeur itinérant partisan de Joseph Kabila Kabangais : “Denis Kadima doit savoir que le FCC, qui est dans la résistance, ne reconnaît pas cette CENI. Donc sa petite lettre demandant une rencontre avec Joseph Kabila Kabangais, sénateur à vie, est considérée comme un morceau de papier toilette. Denis Kadima oublie que la notion de Kara existe toujours”, a-t-il fulminé jeudi matin.

    À ce rythme, le courrier de Kadima tombe comme une roquette qui viole le cessez-le-feu. Le président de la CENI, qui cherche désespérément à se construire une petite stature de dernière minute, a été mal conseillé dans cette affaire. Sa lettre, perçue comme une provocation par les partisans de Kabila, a servi à les irriter davantage. Cette famille politique de l’opposition ne jure que par la recomposition de la CENI et de la Cour constitutionnelle. Mercredi dernier, Bernard Quintin, directeur adjoint pour l’Afrique à l’Union européenne, et Jean-Marc Chataingner, ambassadeur de l’UE en RDC, avaient entendu les discours de rejet du processus électoral actuel de la part des proches de Joseph Kabila. Les deux diplomates venaient de s’entretenir avec le président de la CENI.

    vous etes informeés

    Nathalie Rolley correspondante internationale Cnt Live.
    Merci papa Inno, surtout à tout nos abonnés, n’oubliez pas de télécharger l’application Cnt Live.

    Share this…

    CNTLIVE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici